Archive pour la catégorie ‘Bolivie’

25-26 septembre : de la Bolivie à l’Argentine

Dimanche 11 octobre 2009

Après notre virée dans le salar, retour à Uyuni en fin d’après-midi. Il nous faut maintenant attendre le train de 22h40 qui doit nous mener à Villazon, à la frontière . Nous avions convenu de pouvoir entreposer nos bagages à l’hôtel où nous avions séjourné mais cela ne semble plus possible…Nous avons aussi très envie de pouvoir prendre une douche car cela fait 2 jours que nous n’avons pu nous laver…L’agence avec laquelle nous avons traité notre excursion dans le salar nous dit qu’il n’y a aucun problème et qu’ils vont nous conduire dans un hôtel où nous pourrons nous doucher et rester jusqu’à l’heure du train. J’insiste pour connaître le prix : 45 dollars !…un peu chère la douche !…ils nous ont pris pour des américains ma parole !…A force d’insister, ils finissent par nous proposer une chambre avec douche pour 50 bolivianos -soit 7 dollars- voilà qui nous convient davantage.

Il fait toujours un froid aussi glacial dans ce bled, vivement l’heure du train ! nous arrivons à la gare vers 22 h15 pour enregistrer nos bagages, puis patientons, patientons, patientons…1h30 de retard, et 1h30 dans la nuit, dans un hall de gare glacial, c’est très long !…Cela nous a rappelé une nuit complète à attendre un avion dans l’aéroport de Djanet (Algérie), le froid en moins…

Après avoir roulé toute la nuit, arrivée à Villazon vers 9 heures. Là, il faut recommencer les formalités de passage de frontière : contrôle de sortie de Bolivie, contrôle d’entrée en Argentine, puis taxi jusqu’au village argentin de La Quiaca : un peu dans le coltar, nous avons simplement oublié de changer nos bolivianos contre des pesos argentins (ARS), heureusement le chauffeur de taxi accepte les dollars…A La Quiaca, nous prenons un bus pour Humahuaca (3 heures de trajet) où nous avons réservé un hôtel.

L’Argentine est un immense pays (4000 kms du nord au sud et 2000 kms d’est en ouest), aussi nous prévoyons d’y rester environ 3 mois. 

Annick

24 et 25 septembre : le salar de Uyuni

Mardi 6 octobre 2009

après une nuit un peu courte, nous découvrons la ville d’Uyuni qui au premier coup d’oeil, n’a vraiment rien d’attrayant !…De larges rues dans lesquelles s’engouffre le vent glacial, des maisons sans aucun cachet… autour, des paysages désertiques…ambiance de bout du monde…

A 13 heures, nous partons pour le salar (désert de sel) avec Aldo qui sera notre guide et notre chauffeur pendant 2 jours.

DSC03419 A la sortie de Uyuni, premier arrêt pour visiter un cimetière de trains : des dizaines de trains finissent leur vie dans cet environnement hostile. On découvre avec nostalgie de vieilles locomotives à vapeur…

 

 

2ème arrêt dans le petit village de Colchani pour voir le procédé de séchage du sel récolté : dans un premier temps le sel est mis en tas sur le lieu de la récolte puis transporté au village pour terminer le séchage sur une plaque métallique chauffée au bois.

Et puis, c’est le choc !…Nous arrivons dans le salar (3653 m d’altitude): immense désert de sel (12000 km2), blanc,  sous un ciel, bleu…Un silence absolu que seul rompt le bruit de nos pas sur la croûte de sel…impression d’avoir changé de planète… On nous avait dit que le salar était envahi de touristes et que les 4X4 défilaient à la queue leu leu : nous avons le salar pour nous tout seuls !…C’est beau, beau, beau…

DSC03425 DSC03436

DSC03433 Sur le salar émergent une trentaine d’îles rocheuses -anciens volcans-L’île Sactilia est entièrement recouverte de cactus millénaires (cactus cordon) qui, telles des sentinelles, veillent sur cette immensité…

 

Nous passerons la nuit au pied du volcan Tunupa (5432 m), dans le village de Coqesa.  Onze familles habitent encore le village. Tout autour, d’anciennes habitations en ruines et des cimetières…Un important troupeau de 300 lamas regagne tranquillement les hauteurs du village en fin de journée…Des flamants roses se regroupent autour d’un cours d’eau…Il se dégage une quiétude extraordinaire, comme si le temps s’était arrêté…

DSC03457 DSC03458

L’hôtel Tambo Coqesa où nous logeons est construit en pierres : dans la salle à manger, une cheminée centrale fournit une chaleur bien appréciée. Mais avant le repas, Carlos le gérant de l’hôtel nous réserve une surprise : il nous propose d’aller assister au coucher du soleil sur le salar et nous sort en plein désert une bouteille de vin blanc pétillant servi avec une liqueur de coca !!!…Moment de fraternité devant la beauté…Salud à toi Carlos !…

DSC03460 DSC03461

A l’hôtel, nous échangeons quelques mots avec un couple de touristes : en fait, il s’agit de deux professeurs allemands qui enseignent depuis quelques mois à LA PAZ, et nous découvrons que le monsieur a eu l’occasion de rencontrer notre ami Olaf qui enseigne à LIMA !!!Le monde est vraiment petit !…

DSC03445Autre délicate attention de Carlos : des bouillottes pour la nuit, et vraiment, compte tenu de la température extérieure (légèrement supérieure à 0 °) et de l’absence de chauffage dans l’hôtel, ce n’est pas du luxe ! Comme vous le voyez sur la photo, la chambre est très belle…mais il n’y a pas d’eau…

Le lendemain, visite des Chullpas Momias : il s’agit de momies datant de la période pré-inca, ou de périodes plus récentes, parfaitement conservées. La plupart ont été retrouvées dans des grottes, toutes sont en position foetale. Dans la civilisation inca, ces momies étaient régulièrement sorties de leurs grottes pour pouvoir assister avec les vivants aux moments importants de leur vie.

DSC03475 Puis nous découvrons un musée un peu insolite au village de Chantani : un homme du village a récupéré dans les habitations ou fermes alentours une multitude d’objets anciens (poteries, céramiques, objets de chasse, ustensiles de cuisine…) qu’il expose de manière intéressante. Il a aussi bâti une sorte de jardin extraordinaire, à partir de pierres ou de bois évoquant des formes animales ou humaines…Il y règne un petit brin de folie sympathique…Et nous souhaitons que son musée -qui vient d’ouvrir- rencontre le succès qu’il mérite.

DSC03486 Nous terminons notre découverte du salar par l’île d’Incahuasi, couverte de cactus. Un petit sentier mène sur les hauteurs : là se déroule le Ier août de chaque année un grand rassemblement religieux en l’honneur de la Pachamama (la mère terre) : costumes traditionnels, chants, musique, rites, offrandes….

Annick

Au revoir Perou….Bonjour Bolivie

Dimanche 4 octobre 2009

Etant restés au Pérou plus longtemps que prévu, nous devons écourter notre séjour en Bolivie…Ce séjour  aura 2 objectifs, traverser le pays pour nous rendre en Argentine et  aller visiter le Salar d’Uyuni site classé au patrimoine mondial.

Départ de Puno en bus avec 1H30 de retard. Faut dire que le bus arrive de Lima soit 23H de route. Nous longeons les rives du Lac Titicaca pendant un long moment; les vues sont à couper le souffle de beauté.

 

P1000302  Arrivée à Désaguaderro ville frontière avec la Bolivie. C’est un foutoir extraordinaire : notre bus est arrêté au milieu de la rue ,déjà bien encombrée, pendant que nous prenons la queue de presque 100m pour obtenir le visa de sortie du Perou. Occasion de rencontrer un jeune couple argentin avec 2 enfants dont la maman rêve aussi de venir en France mais c’est trop cher!! Après la douane péruvienne il faut passer le pont à pied pour obtenir de l’autre côté le visa d’entrée Bolivien. Voilà qui est fait, le bus a passé la frontière avec nos bagages sans contrôle…….Bonjour la Bolivie qui nous frappe par sa grande pauvreté.

Arrivée à La Paz dans le milieu d’après-midi ce 22/9. Le centre ville est situé dans une large cuvette. Il faut nous habituer à ne plus parler en « soles » mais en « bolivianos » et multiplier par 8 pour avoir l ‘équivalent en euros. On a le regard attiré par les grands panneaux publicitaires qui encensent le président Evo Moralès, président en exercice et grand ami de Chavez et Fidel castro……

Rien de particulier sur La Paz, sinon que nous retrouvons  2 amis américains,  Bruan et Antonio, rencontrés 2000km avant à Huaraz…..Le temps de se congratuler et se dire hasta luego. Nous devons prendre le bus à 14h. par mesure de précaution nous nous pointons à 13H15 au terminal de bus ( Il faut savoir que dans cette région du monde il n’y a presque pas de train et tous les transports se font en bus…..mais nous l’avons peut-être déjà écrit….bon ça radote pépère!!!!)Et là bingo notre bus ne peut rallier le terminal car pris sur l’autoroute bloquée par des manifestants. Aussitôt il nous est proposé de prendre un autre autobus, Ok. mais le bus en question démarre dans quelques minutes. C’est la grande course avec nos sacs un peu lourds. On finit par prendre place dans le bus qui part aussitôt, mais il est pris lui aussi dans la manif et reste bloqué. Nous sommes inquiets car le Bus nous mène à Oruro pour prendre l’ unique train bolivien. A côte de nous un vieux monsieur, artiste peintre, que nous interrogeons sur le retard possible, semble être habitué, et nous rassurre en nous disant que ça ne durera pas plus d’une heure !!!!!mais surprise il parle un peu français et nous explique qu’il a étudié à La Sorbonne et qu’il a « fait » Mai 68 avec Cohn-bendit et Mitterrand . Il est de ces rencontres…..Monsieur Alberto avait raison, nous sommes repartis après 3/4h  et nous avons pu prendre notre train à Oruro. Direction Uyuni ou nous arrivons à 3h du matin dans un froid sibérien.

DSC03414 DSC03415

Bernard