23 au 27/4 – De Siem Reap à Sihanoukville, en passant par Battambang

  • De Siem Reap à Battambang : une croisière mémorable !

Le projet était de rallier Battambang en bateau sur le lac Tonlé Sap : le Tonlé Sap est le plus vaste lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est et revêt pour les cambodgiens une importance capitale puisqu’il fournit poissons et irrigation à la moitié de la population du pays. Tout au long du trajet, des villages flottants de pêcheurs.

DSC06313 DSC06315

Le seul “hic” est que, en fin de période sèche – ce qui est notre cas – le niveau du lac est parfois si bas que les bateaux ne peuvent plus naviguer. Alertés de ce problème par notre premier guide, Mr Chan – que nous devions retrouver à Battambang – nous lui avions demandé de vérifier auprès de l’agence si le bateau pouvait passer. Réponse : “pas de problème”.

C’est donc totalement confiants que nous nous montons à bord. Hé bien nous aurions mille fois mieux fait de passer par la route ! en effet, au bout de 7 heures de navigation difficile, dans des conditions de confort plutôt “rustiques” et sous un soleil de plomb, le bateau a dû s’arrêter et c’est sur le plateau d’une camionnette que nous avons poursuivi : cela n’aurait pas été bien grave si nous n’avions pas été entassés à 22 personnes à l’arrière de la camionnette (plus les bagages), et si la route avait été une route et non une piste à travers champs : trous, secousses, branches d’arbres etc…Il fallait s’accrocher les uns aux autres pour ne pas tomber !!! Et si l’un d’entre nous voulait déplier une jambe ou un bras, tout le monde devait bouger !!!

P1010121 DSC06318

Heureusement, Mr Chan et son conducteur, ne nous voyant pas arriver, sont venus à notre rencontre et, au bout d’une heure nous avons pu quitter nos compagnons d’infortune et finir le trajet dans un véhicule confortable et climatisé ! Hélène et moi sommes sorties de là couvertes d’hématomes à un endroit que la décence m’interdit de nommer ici !… Inutile de vous dire que nous étions furieux après cette agence à qui nous avons envoyé un courrier (sans réponse à ce jour !).

  • Le train de bambou

Pour terminer cette journée mémorable, nous avons pris sur quelques kilomètres le train de bambou datant de la période coloniale française et encore utilisé de nos jours. En fait de train, il s’agit en réalité d’un plateau en bois, recouvert de lattes de bambou et posé sur des roues. L’essieu arrière est relié à un moteur par des courroies de ventilateur. Vitesse maximum 15 km/h. Une seule voie ferrée, aussi lorsqu’un train arrive en sens inverse, les passagers de celui qui est le moins chargé descendent et le train  est rapidement démonté et posé à côté des rails ! Un train peut transporter 10 à 15 passagers ou 2 à 3 tonnes de marchandises.

DSC06320 DSC06322

Malgré nos fesses déjà endolories, ce fut un trajet charmant dans la campagne cambodgienne. La lumière du soir offrait un bel éclairage, on se laissait bercer par le mouvement et le bruit du train, l’air frais sur nos visages nous faisait oublier la chaleur…que du bonheur !…

Mr Chan nous emmène visiter un producteur de riz – dont le fils travaille à Toulouse ! – Les méthodes de travail et les installations datent du début du siècle dernier.

P1010135 DSC06331

  • Visite d’un village de potiers

Sur la route qui mène de Battambang à Phnom Penh, nous faisons halte au village de potiers de Kraing Dey Meas.

DSC06345Première rencontre :  Srei Sâr, une femme veuve qui, comme la plupart des habitants de ce village, vit (ou survit…) de son artisanat. En quelques minutes, elle réalise des poteries devant nos yeux médusés, avec pour tout outil ses mains et un bout de carton, parfois un morceau de bois ! Elle ne possède pas de tour, c’est donc elle qui tourne autour du pot, au sens propre cette fois ! Srei Sâr, le regard malicieux, nous propose d’essayer !…Seul Bernard s’y est risqué !…sans succès, il faut bien le dire !

 

 DSC06347 DSC06348

Deuxième rencontre : Sorn Nem et sa grand-mère, qui à la fin de notre rencontre nous montreront fièrement les prix qu’elles ont l’une et l’autre obtenu pour la qualité de leurs réalisations. Grâce à un petit-fils adoptif qui vit en France, la famille bénéficie maintenant d’un tour et d’un four. L’accueil de ces deux femmes est chaleureux, les regards et les sourires compensent la difficulté de communiquer…L’on croit comprendre que la grand-mère est restée infirme à la suite d’une blessure datant de l’époque des khmers rouges…

DSC06351 DSC06353

Trois belles rencontres  dans ces deux maisons où l’on devine des conditions de vie extrêmement précaires…

  • Et maintenant, en route pour Sihanoukville !

DSC06364 Sur notre programme était écrit : “arrêt en route pour prier Madame Mao”. Nous étions évidemment un peu perplexes et n’étions pas très enthousiastes à l’idée de devoir vénérer la femme de Mao Tsé Toung ! Mais il s’agissait bien sûr de tout autre chose : sur la route entre Phnom Penh et Sihanoukville, il est un arrêt “obligatoire” pour tout conducteur : afin d’éviter les accidents, il est recommandé de se mettre sous la protection de la  divinité, Madame Mao – notre Saint Christophe en quelque sorte – en lui présentant diverses offrandes.

Ceci étant fait nous avons pu poursuivre notre route.

Arrivée dans un hôtel pas terrible, un accueil pas des plus chaleureux : nous dérangions visiblement le réceptionniste qui regardait un film à la télé !

La plage en face de l’hôtel : pas terrible non plus  (jonchée de détritus) ! Mais passé ce premier contact un peu rude avec Sihanoukville, nous découvrirons une plage beaucoup mieux entretenue et de bons restos. La ville n’a toutefois pas grand cachet.

Farniente sur la plage Victory où se tient un restaurant un peu étonnant : le propriétaire, un russe passionné d’aviation, y a installé un véritable avion, un Antonov- 24 ! (en cherchant bien, vous le verrez au fond sur la photo ci-dessous).

P1010405 P1010404

Hélène et moi testons la méthode “cambodgienne” d’épilation : avec un simple fil tendu…et ça marche très bien !

L’eau du Golfe de Siam est un peu chaude à notre goût, mais je sais que au même moment, le froid et la neige sévissent en France, alors nous ne nous plaindrons pas !

  • Retour à Phnom Penh et fin de notre séjour au Cambodge

P1010208 

Après cette courte et bénéfique pose balnéaire,  il est temps de rentrer sur Phnom Penh,   où nous avons trouvé un charmant petit hôtel, avec piscine, cela va de soi !…

 

Dernières emplettes, et nous raccompagnons Hélène à l’aéroport avant de prendre à notre tour la direction de la Malaisie.

Nous garderons l’image d’un pays et d’un peuple attachant.

Nous avons bien aimé cette virée à trois. Merci à Hélène , compagne de voyage avec laquelle  nous sommes prêts à repartir vers de nouvelles destinations (on a d’ailleurs déjà des projets au chaud !!!).

Annick

45 568 réponses à “23 au 27/4 – De Siem Reap à Sihanoukville, en passant par Battambang”

  1. Leilani Reali dit :

    I intended to put you the very small observation just to say thanks once again for these beautiful strategies you’ve provided on this website. It’s so surprisingly open-handed with people like you to make without restraint what exactly most people might have made available as an electronic book to help with making some cash for their own end, particularly now that you could have done it if you ever decided. Those techniques likewise served to become easy way to understand that some people have a similar interest like my very own to grasp significantly more when considering this issue. I know there are many more pleasurable periods ahead for those who see your blog. click here – alternative medicine institute calcutta

  2. Desiree Cezar dit :

    Wonderful web site. Lots of helpful info here. I am sending it to some friends ans additionally sharing in delicious. And naturally, thanks on your sweat!

  3. Ignoring a baby’s phone plead for is a unpleasant article to do, but I’ll confess in I’ve done it as a answer also in behalf of pecuniary reasons. It wasn’t because I borrowed lute.ticep.se/trofast-mand/varm-rdkelssalat-med-appelsin.php spondulicks I couldn’t requite, nor was I torturous a understanding was graft as a serving to a loan. The disorderly is that friendships are metre like up-market subscriptions – it feels like you exclusively be access when you concoct in a word to be your dues.

  4. It as not that I want to duplicate your web site, but I really like the pattern. Could you tell me which theme are you using? Or was it tailor made?

  5. I am really happy to read this web site posts which contains lots
    of helpful facts, thanks for providing these kinds of
    data.

  6. Now I am going to do my breakfast, once having my breakfast coming yet again to read additional news.

  7. tinyurl.com dit :

    Hi, I do think your web site could possibly be having internet browser compatibility issues.
    When I look at your site in Safari, it looks fine however, if opening in Internet Explorer,
    it’s got some overlapping issues. I just wanted to give you a quick heads up!
    Other than that, great site!

  8. I think the admin of this web site is genuinely working hard in support of
    his site, because here every material is quality based material.

  9. It’s hard to find knowledgeable folks on this niche, and you sound like you know very well what you’re speaking about! Appreciate it

  10. Hello to all, it’s in fact a pleasant for me to visit this
    web page, it consists of precious Information.

  11. Wow, that’s what I was looking for, what a information! existing here
    at this webpage, thanks admin of this site.

  12. fit jeans dit :

    It’s dour to from whether it’s moment hanging minus with friends, but it’s undisturbed worse when you upon slight of to keep up with cioupre.hayschul.se/goed-leven/fit-jeans.php but place in error household, bored and separate, to evil within the constraints of your true to life budget. If you be aware like you’re constantly weighing your friendships against your finances, it’s minute to reconsider your approach.

  13. I was suggested this blog by my cousin. I am not sure whether this post is written by him as nobody else know such detailed about my trouble.
    You are wonderful! Thanks!

Laisser un commentaire