15/12 USHUAIA, porte sur l’Antarctique

Cette fois, nous ne rêvons pas, depuis le temps que nous en parlions, ça y est, nous y sommes !

Certains nous ont dit “Ushuaia c’est nul, ça ne présente aucun intérêt de s’y attarder”, d’autres nous ont dit “c’est super, il faut y aller”. Donc  le seul moyen de  vous faire votre propre  opinion, c’est de faire comme nous : venez sur place !!!…

  C’est vrai que la ville s’est étendue de manière anarchique depuis quelques années en raison de son développement touristique, mais ce qui en fait le charme, c’est le cadre environnant : les montagnes aux sommets enneigés entourant les eaux glaciales du  canal de Beagle, les sirènes des bateaux de toutes tailles qui invitent au voyage…et puis aussi bien sûr l’emprise qu’exerce sur notre imaginaire le fait de savoir que cette ville est la dernière du continent avant l’Antarctique… une ville au bout du monde, dans la Tierra del Fuego (la Terre de Feu)

DSC04313  DSC04312

Dans les rues, les voyageurs se croisent, pour certains le voyage s’arrête ici, tandis que d’autres s’apprêtent à partir vers l’Antarctique et font leurs derniers achats dans les nombreuses boutiques de la rue San Martin…L’air est vif et lorsque nous arrivons en fin d’après midi, le vent souffle violemment,  nous apprendrons rapidement que cela est  habituel…Nous avons loué une chambre chez l’habitant – ou plutôt l’habitante – puisque Monica  vit seule avec ses 3 enfants jeunes adultes étudiants (qui lui donnent parfois du fil à retordre !). L’accueil est chaleureux, Monica aime vivre ici et nous donne une foule d’indications sur les choses intéressantes à voir ou à faire. Nous faisons connaissance avec Kathleen, irlandaise. Le soir, au restaurant, s’élève soudain la voix d’Edith Piaf “non, je ne regrette rien…”

Dès le lendemain matin, après un nuit où nous avons eu l’impression que le toît de la maison allait s’envoler, nous partons randonner sur les hauteurs de la ville. La montée jusqu’au glacier Martial est raide mais le temps s’est dégagé et l’on surplombe la ville et le canal de Beagle : pas mal du tout ! On a du mal à réaliser que nous sommes vraiment en cet endroit!

DSC04300  DSC04304

3ème jour : excursion en 4X4 au lac Fagnano. Atu est notre sympathique chauffeur et guide. Il est jeune, ses parents ont quitté Buenos Aires alors qu’il avait 7 ans, il ne s’imagine pas pouvoir vivre ailleurs qu’ici et construit actuellement son bateau pour pouvoir organiser des expéditions en Antarctique. Dans le 4X4, six passagers et un conducteur, cinq nationalités différentes : Atu est argentin,Gerson et Lenis sont vénézuéliens, Tomas, lituanien, Kathleen, irlandaise, et nous deux…

P1000686 La première partie du trajet se déroule tranquillement, sur une route bitumée, puis nous prenons un chemin de terre qui nous mène au lac Fagnano et là, à notre surprise, le 4X4 poursuit sa route en s’engageant dans le lac : gerbes d’eau de chaque côté du véhicule, émotion garantie, mais nous nous sentons en totale sécurité  avec Atu. C’est pas très écolo d’accord! mais il n’y a pas d’autres moyens d’y parvenir……

 

 

 

DSC04325 Arrêt déjeuner dans une cabane au bord du lac (grillades, salade). Le paysage est magnifique. En dépit du barrage de la langue, “la mayonnaise prend bien” dans le groupe et au retour nous reculerons le moment de nous quitter en nous attardant autour d’un verre (voire de plusieurs verres pour certains…) dans un pub irlandais à Ushuaia !

 

 

 

4ème jour : randonnée dans le Parc national Tierra del Fuego, le long d’un très joli sentier côtier. Pique-nique – et petite sieste – dans une  crique sous le regard de deux canards. Encore une fois, le temps est avec nous et la beauté des paysages est saisissante.

DSC04348  DSC04349

En Patagonie, les prévisions météorologiques sont difficiles, dans la même journée il peut faire chaud, froid, il peut pleuvoir, venter, neiger…Le chauffage dans les maisons fonctionne douze mois sur douze.

Pour notre dernière soirée à Ushuaia, nous goûtons les spécialités locales : crabe et merlu noir (au goût moins iodé que les poissons ou fruits de mer de l’Atlantique ou de la Manche…).

Le 5ème et dernier jour sera consacré aux préparatifs de départ et à diverses démarches. Nous n’aurons pas le temps de visiter l’ancien bagne qui abrite aujourd’hui le Museo Maritimo et le Museo  del Presidio, pourtant fort intéressants paraît-il.

Pour la première fois, la grisaille, le vent, le froid et la pluie sévissent sans discontinuer et nous sommes un peu inquiets car nous devons prendre le bateau en fin d’après-midi…

                                                                                                                                                                                                                    DSC04362 Vous l’aurez compris, nous avons aimé cette ville du bout du monde et y serions volontiers restés un ou deux jours de plus.

Annick

34 710 réponses à “15/12 USHUAIA, porte sur l’Antarctique”

  1. Howdy! This article could not be written any better!
    Looking at this article reminds me of my previous roommate!
    He always kept talking about this. I will forward this article to him.
    Fairly certain he’ll have a good read. Thank you for sharing!

    Also visit my site – prediksi parlay akurat

Laisser un commentaire