19/12 : on embarque pour 3 jours sur le Via Australis

DSC04360 Le ciel est bas, il pleut, le vent s’engouffre dans les rues d’Ushuaia et dans le  canal de Beagle. La mer nous paraît bien menaçante…nous avons nos provisions  de  “cocculine” en cas de mal de mer.

Notre première idée était d’aller dans l’Antarctique, mais nous y avons renoncé car les prix étaient vraiment très élevés.  Cette croisière que nous avons choisie part d’Ushuaia, descend jusqu’au Cap Horn et remonte jusqu’à Punta Arenas (au Chili) en passant par les fjords, pas mal non plus, non ?

pour une carte de la Terre de Feu, cliquez sur le lien suivant

                                                       http://wapedia.mobi/fr/Fichier:Cities_of_Tierra_del_Fuego.png

 

  • L’embarquement

Nous embarquons vers 17 heures sur le VIA AUSTRALIS. Première prise de contact avec le bateau et son équipage : nous qui choisissons le plus souvent des hébergements plutôt modestes, nous voici transplantés dans une ambiance luxueuse où tout est pensé pour le bien-être et le confort des passagers. Notre chambre, spacieuse, avec une large fenêtre pour nous permettre de profiter au maximum des paysages qui vont défiler devant nos yeux, puis les salons, le bar, le restaurant…Le VIA AUSTRALIS comporte quatre niveaux et peut accueillir 130 passagers. Le bateau lève l’ancre à 20h. Et là, le ciel est tout bleu, le vent s’est apaisé. Depuis le pont nous regardons s’éloigner le quai, nous savons qu’à cet instant nous quittons l’Argentine et nous lui sommes reconnaissants de ce qu’elle nous a offert pendant ces plus de 3mois.

DSC04368  DSC04375

Bernard et moi n’avons évidemment aucune tenue un peu “habillée” dans nos sacs à dos ! Mais rapidement, lors de la  réunion d’accueil, le personnel nous met à l’aise en précisant qu’il s’agit bien d’une croisière d’expédition au style  décontracté. De fait, la plupart des passagers sont en jeans ou vêtements de randonnée…

Le spectacle de la mer est permanent, on ne se lasse pas…la nuit on voudrait ne pas dormir pour profiter au maximum, car ici les journées sont très longues et il ne fait jamais totalement nuit…

DSC04405  DSC04403

A notre table, un banquier suisse, sa femme d’origine allemande et les deux filles de cette dernière qui sont  adolescentes et vivent à Bruxelles, un garagiste lyonnais, Jean-Claude,  venu rejoindre sa fille Marielle, infirmière et grande voyageuse…et nous deux…Jean-Claude a lui aussi beaucoup voyagé et nous sympathisons rapidement.

  • Le CAP HORN (ou Cabo de Hornos)

Dès le lendemain, à 7 heures du matin, nous embarquons sur un zodiac pour aller au Cap Horn. Jusqu’au dernier moment nous ne savions pas si cela serait possible car ici les conditions météo varient très vite et il est impossible de faire des prévisions.

DSC04446 Difficile de décrire ce que nous avons ressenti en apercevant le Cap Horn, puis en mettant pied à terre sur l’île d’Horn…on a l’impression d’être sur un nuage, nos pieds ne touchent pas le sol…On est vraiment cette fois sur le dernier  bout de terre de l’hémisphère sud… et les  glaces de l’Antarctique ne sont  qu’à environ 1000 kilomètres d’ici.

Pour nous, l’”aventure” ne présente aucun risque mais je pense aux marins qui naviguèrent dans ces eaux tourmentées où  océans Pacifique et  Atlantique se rejoignent , dix mille d’entre eux y ont  péri… nos imaginaires sont habités de ces  récits parfois terribles, parfois exaltants se déroulant dans cet univers  à la fois beau et hostile. Aujourd’hui il fait beau et cependant le vent souffle très fort, alors par temps de tempête…

DSC04450 Un mémorial rend hommage à tous ces marins, plus loin une stèle blanche se dresse, érigée en 1989 au nom de l’amicale des capitaines au long cours et cap-horniers – dont le siège se trouve à Saint-Malo.

Le phare veille, et une petite chapelle en bois offre à ceux qui le souhaitent une occasion de recueillement.

DSC04441  DSC04457

C’est d’ici que nous voulons adresser nos voeux pour Noël et la nouvelle année, l’idée est bonne mais la réalisation un peu ardue ! Une première vidéo s’adressera à notre famille et à nos amis.  Après plusieurs tentatives, nous nous résignons : tant pis pour la qualité du son, l’essentiel est que vous puissiez voir le Cap Horn et entendre souffler le vent…

Une deuxième vidéo sera destinée à nos enfants : là ça devient plus compliqué car nous voulons pouvoir apparaître tous les deux sur la vidéo…impossible à réaliser au Cap Horn, nous la ferons au retour sur le bateau après avoir sollicité Jean-Claude pour tenir la caméra. Merci à lui !

Le Cap Horn restera sans nul doute un des souvenirs forts de notre voyage et nous avons du mal à nous en “arracher” pour regagner le Via Australis.

                                  DSC04449

  • L’île Navarino et la maison de Darwin

DSC04477 En fin d’après-midi, nous débarquons sur l’île Navarino, située en bordure du canal Murray et où se trouve, totalement isolée, la maison de Darwin qui séjourna ici au cours de son voyage autour du monde avec Fitz Roy sur le “Beagle” . C’est au cours de ces cinq années de voyage qu’il élabora sa théorie sur l’évolution des espèces.

Le versant opposé de l’île donne sur le canal de Beagle et abrite la garnison militaire de Puerto Williams, ce qui fait dire aux chiliens que la dernière ville du bout du monde est Puerto Williams et non Ushuaia !…

 

  DSC04485 Nous voyons ici aussi les dégâts causés aux forêts par les castors qui ont été importés en Amérique du sud pour en faire le commerce des peaux, maintenant ce commerce a périclité mais les castors sont toujours là…les argentins comme les chiliens ont essayé diverses méthodes pour s’en débarrasser, mais en vain…Les chiliens ( marins sur notre bateau ) accusent les argentins qui accusent les canadiens qui…..etc…etc….

 

 

 

Il règne ici un calme absolu et la vue sur le canal Murray et la cordillère Darwin est superbe.

DSC04479  DSC04481

Retour au bateau, la croisière se poursuit dans les fjords, la nuit est claire et l’on regrette que le bateau poursuive sa route pendant que nous dormons, nous privant ainsi de cette beauté.

  • Les glaciers Piloto et Nena

Deuxième journée : une baleine est en vue aux abords du bateau ! tous les passagers se retrouvent sur le pont ou dans les salons pour l’apercevoir.

Puis, virée en zodiac au milieu des fjords, le zodiac se glisse parmi les glaces, parfois le moteur peine, l’hélice rencontre des morceaux de glace résistants que le pilote doit dégager de la main, ou du pied ! Seuls des petits bateaux peuvent s’aventurer ici, et seulement en été, l’hiver c’est totalement inaccessible. Soudain, on découvre le Glacier Piloto qui se jette dans la mer dans des dégradés de bleu, c’est un moment magique. Le bateau se tient à distance et heureusement, car brusquement un grand pan se détache et tombe à l’eau dans un bruit fracassant, quel spectacle !

P1000742  DSC04510

  • L’île aux pingouins

Troisième et dernier jour : dès 7 heures du matin, nous débarquons sur l’Isla Magdalena, dans le détroit de Magellan. Une foule “affairée” de petits pingouins de Magellan nous y attendent ! comme ils sont drôles avec leur démarche pataude ! Les pingouins de Magellan ne mesurent pas  plus de 55cm de hauteur. Il y en a partout, ils  se croisent, vaquent à leurs occupations, on les verrait bien avec un “attaché-case” sous le bras !…(pour visionner 2 petites vidéos, faire un clic droit sur les liens suivants et cliquer sur “ouvrir le lien hypertexte”: 

http://www.youtube.com/watch?v=9GDvFSo8Sy4
http://www.youtube.com/watch?v=44E_jFS6cNk

DSC04529  DSC04560

Les petits sont à l’abri dans des nids creusés dans le sol et méticuleusement nettoyés par les mâles avant l’arrivée de leur femelle. Lorsque la femelle arrive, comment fait-elle pour  reconnaître l’appel de “son” mâle entre les milliers de cris qui nous emplissent les oreilles ? mystère…

DSC04530  DSC04550

Quelques pingouins nous raccompagnent à la nage jusqu’au bateau , ils se déplacent à la manière des dauphins et sont très rapides.

  • Punta Arenas

DSC04572 Nous arrivons en fin de matinée au terme de la croisière. Débarquement, formalités douanières…Nous avons réservé une chambre dans une auberge de jeunesse, le contraste est un peu rude…

 

 

 

 

DSC04577 Nous sommes le 23 décembre, on croise des Pères Noël et les habitants de Punta Arenas connaissent eux aussi les affres de la fièvre acheteuse !…On se sent complètement décalés ! Nous retrouvons Jean-Claude et Marielle qui repartent demain pour El Calafate et le glacier Perito Moreno…Marielle nous donne un précieux coup de main pour nous permettre d’envoyer nos vidéos de voeux grâce à “you tube”, ah ces jeunes, ils sont trop forts !

Bien sûr en cette période de fêtes, la famille et les amis nous manquent davantage encore.

Le 24 au soir, les rues se vident, pour nous le réveillon se passera au restaurant “Finis Terrae” situé au 5ème étage, rien de très exceptionnel au menu, mais vue panoramique sur le détroit de Magellan, Joyeux Noël !!!

Demain, nous prenons l’avion pour Santiago du Chili.

Annick

41 089 réponses à “19/12 : on embarque pour 3 jours sur le Via Australis”

  1. I gotta favorite this internet site it seems handy very helpful

  2. What’s Happening i am new to this, I stumbled upon this I have discovered It absolutely useful and it has aided me out loads. I’m hoping to contribute & help different customers like its helped me. Good job.

  3. always a massive fan of linking to bloggers that I appreciate but don

  4. Hi! I know this is somewhat off topic but I was wondering which
    blog platform are you using for this site? I’m getting fed up of Wordpress because I’ve had issues with hackers and I’m looking at alternatives
    for another platform. I would be awesome if you could point me in the direction of a good platform.

  5. These are genuinely impressive ideas in regarding
    blogging. You have touched some fastidious points here.
    Any way keep up wrinting.

  6. witryna www dit :

    I’m impressed, I need to say. Actually hardly ever do I encounter a blog that’s both educative and entertaining, and let me tell you, you’ve gotten hit the nail on the head. Your thought is outstanding; the problem is something that not sufficient people are talking intelligently about. I am very joyful that I stumbled across this in my search for something regarding this.

  7. anlactan.com dit :

    Howdy I am so happy I found your blog page, I really found you
    by mistake, while I was researching on Askjeeve for something
    else, Nonetheless I am here now and would just like to say thank you for a fantastic post and a all
    round enjoyable blog (I also love the theme/design), I don’t
    have time to read it all at the minute but I have bookmarked it and
    also added your RSS feeds, so when I have time I will be back to read
    a great deal more, Please do keep up the superb jo.

  8. homepage dit :

    This web sote definitely hhas all oof the information I needed concerning this subject annd didn’t know who tto ask.

    гормон роста homepage метандиенон

  9. polecam dit :

    Regards for all your efforts that you have put in this. very interesting information.

  10. very interesting information! .

  11. Hi! I’ve been reading your weblog for a while now and finally got the courage to go ahead
    and give you a shout out from Houston Texas!
    Just wanted to say keep up the good job!

  12. web site dit :

    This is a topic that’s near to my heart… Best wishes!
    Exactly where are youur contact details though?

    кленбутерол web site атлет

  13. Susana dit :

    Good post! We will be linking to this (Susana) great article on our site.
    Keep up the good writing.

  14. lisa ann dit :

    Do you mind if I quote a few of your posts as long as I provide
    credit and sources back to your webpage? My blog is in the exact
    same area of interest as yours and my users would
    certainly benefit from a lot of the information you present here.
    Please let me know if this okay with you. Cheers!

Laisser un commentaire